Effets sectaires de l'ukulélé...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Gollum le Dim 24 Juil - 12:09

LP a écrit:
personnellement, le royal orchestra ne m'emballe pas du tout, j'ai juste l'impression d'un numéro de cirque incroyablement long et ennuyeux. mais bon, je ne suis pas objectif, depuis le début je déteste l'ukulélé en groupe ou sur scène.

Je ne dénigre pas les musiciens de ce groupe qui sont bons, un concert complet? Bon franchement je ne sais pas peut-être oui car c'est du hd, mais pas sûr.

Quand aux rencontres ukes ou ça strum et cela braille, ne dénigrons pas le côté social, cohésion de groupe, d'ailleurs Full et moi ne pouvons le remettre en cause pour participer aux rencontres du LOUP. Là ou cela me gène perso, c'est quand ce moyen de rapprochement vire au simple moment de brailler dans un brouhaha qui occupe 95% des rencontres et ne produisent aucuns échanges humains, ou les seuls sont après quelques bières un ramassis d'élucubrations sans aucuns sens.

Un sens de la "colonie" uke est par exemple la super soirée que nous avons passé Full, Claire et moi au resto ou d'ailleurs nous avons à peine joué du uke.
avatar
Gollum

Messages : 2411
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 49
Localisation : toujours là pour défendre mon maîmaître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Dim 24 Juil - 12:45

LP a écrit:le fait de découvrir qu'on peut pour la première fois de sa vie (parfois bien avancée) jouer (modestement) de la musique, une chanson, chantonner, chanter même, confectionner le petit spectacle d'une vidéo à la maison, participe forcément de la magie de cet instrument ; ceux qui viennent d'ailleurs, de la guitare, du piano, dont ils abandonnent la pratique, gagnés par la révélation de l'ukulélé, m'étonnent davantage, même si je conçois aussi que la puissance de l'instrument résulte aussi de sa "faiblesse", son épure qui ramène tout à l'essentiel, la structure "osseuse" d'un morceau ou d'une compo.
moi je ne lâche pas la guitare , ceux qui le font, c'est plus l'apprentissage qu'ils abandonnent que la pratique déjà, et le font plus par facilité car c'est autrement plus ardu de jouer de la la gratte ou du piano que du uke . Et à l'inverse, tu es un exemple avec parsi de ceux qui ont fait le parcours inverse, où le uke n'a été qu'une clé d'entrée dans la musique au sens large. Et je ne perçois pas de puissance à associer aux faiblesses du uke , ou à l'épure que tu y vois. Mais je viens d'un autre parcours que le tien et jouer seul, après l'avoir fait pendant des années, m'emmerde donc ça doit jouer aussi.

Georges a écrit:
LP a écrit:
personnellement, le royal orchestra ne m'emballe pas du tout, j'ai juste l'impression d'un numéro de cirque incroyablement long et ennuyeux. mais bon, je ne suis pas objectif, depuis le début je déteste l'ukulélé en groupe ou sur scène.
Je ne dénigre pas les musiciens de ce groupe qui sont bons, un concert complet? Bon franchement je ne sais pas peut-être oui car c'est du hd, mais pas sûr.
le uke a sa place sur scène comme tout instrument, du moment que cette place n'est pas isolée sinon c'est trop pauvre même entre les mains d'un virtuose sur un set complet.
Une grande partie de l'humour est dans la dérivation des textes, il faut être anglophone pour bien en profiter. Ça prolonge le côté rigolo qui est généralement lié au uke.

Quand aux rencontres ukes ou ça strum et cela braille, ne dénigrons pas le côté social, cohésion de groupe, d'ailleurs Full et moi ne pouvons le remettre en cause pour participer aux rencontres du LOUP. Là ou cela me gène perso, c'est quand ce moyen de rapprochement vire au simple moment de brailler dans un brouhaha qui occupe 95% des rencontres et ne produisent aucuns échanges humains, ou les seuls sont après quelques bières un ramassis d'élucubrations sans aucuns sens.
Je ne dénigre pas : Oui j'y participe, , mais uniquement ponctuellement et même si c'est utile dans un premier temps, j'aimerais vite passer à autre chose. Je viens d'en discuter avec Scrabouille UKe sur FB et il a des mots bien plus sévères que moi vis à vis de ce genre de séances. En fait, ce qui est visible le plus souvent après des rencontres ou des cours, c'est trop souvent ce type de vidéo alors qu'il se passe des tas de choses autour et à l'intérieur et même après qui ne sont pas du tout misent en avant, et c'est bien dommage.

Un sens de la "colonie" uke est par exemple la super soirée que nous avons passé Full, Claire et moi au resto ou d'ailleurs nous avons à peine joué du uke.
+ 100 bounce


Dernière édition par fullbazar le Dim 24 Juil - 13:38, édité 1 fois
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Dim 24 Juil - 13:16

Voilà un truc où le uke est à sa place et bien encadré

avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Invité le Dim 24 Juil - 15:11

Les deux soeurs Gaëlle et Claire forment aussi le groupe clermontois 'Comme John'.
Je les ai vues deux fois cette année : excellent !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Dim 24 Juil - 19:55

Toto a écrit:Les deux soeurs Gaëlle et Claire forment aussi le groupe clermontois 'Comme John'.
Je les ai vues deux fois cette année : excellent !
oui mais là c'est un mauvais exemple quand elles sont uniquement en acousqtique Uke + Flute, Elles complètes avec un looper et un piano. d'après ce que j'ai pu en voir.
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Invité le Dim 24 Juil - 20:23

fullbazar a écrit:oui mais là c'est un mauvais exemple quand elles sont uniquement en acousqtique Uke + Flute, Elles complètes avec un looper et un piano. d'après ce que j'ai pu en voir.
????? Question

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Dim 24 Juil - 21:07

et bien juste le uke plus le chant et la flute , ça fait pauvre : ça passe un titre mais au delà ça ronronne
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Invité le Dim 24 Juil - 22:55

Alors là, permets moi de te dire que ce n'est que du parti pris (comme une sorte de sectarisme aussi), et ce n'est pas le public présent à chacun de leur concert qui me contredira. Grace au looper, le uke, la flute, le piano, et leurs voix magnifiques sont malicieusement multipliés, et le résultat n'a rien de pauvre et de ronronnant, bien au contraire ! Non mais ! En pus, la plupart du temps, elles composent.

Exemple (en concert c'est encore mieux) :



Elles ont fait 15 ans de conservatoire et sont multi-instrumentistes.
Elles me font penser à d'autres clermontois, le célèbre duo Cocoon (groupe qui n'existe plus, hélàs).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Dim 24 Juil - 23:54

c'est justement ce genre de configuration instrumentale que je trouve limitée sur la longueur d'un set : tu dis toi-même qu'en concert c'est mieux. Donc au final,on est d'accord et elles avec nous : elles ont compris que le uke, la flute et le chant , il leur faut d'autres compléments pour ne pas avoir une structure sans relief ni variété ..

ça ça a beaucoup plus de gueule par exemple



J'ai pris cet exemple, De si de là, parce que je les aime bien depuis 10 ans , j'aurais pu prendre un autre groupe avec un uke , je ne voulais pas les montrer du doigt ou leur coller un bonnet d'âne . Les Comme John, elles font ce qu'il faut pour justement ne pas tomber dans le gnangnan lobotomisant, pour elles comme pour leur public.

PS relis ce que j'ai écrit mon bon Toto , je ne dis pas autre chose depuis le début

Ha oui, personnellement qu'un artiste compose ou pas n'entre pas en compte dans l'analyse que je viens de faire, ni qu'elles soient diplômées d'un conservatoire ou d'une école de quartier ou encore mono ou multi instrumentiste : il ne faut pas se laisser polluer par son admiration .
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Invité le Lun 25 Juil - 8:49

On est bien d'accord mon cher ami. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Lun 25 Juil - 9:32

Toto a écrit:On est bien d'accord mon cher ami. Wink
moi j'étais d'accord avec moi au départ, donc tout de suite ça aide lol!
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Fred2 le Mar 2 Aoû - 9:23

LP a écrit:ceux qui viennent d'ailleurs, de la guitare, du piano, dont ils abandonnent la pratique, gagnés par la révélation de l'ukulélé, m'étonnent davantage

Ça peut s'expliquer, du moins sur mon expérience personnelle : tombé dedans par hasard, un cadeau à Noël 2011, constat d'une certaine facilité en comparaison de la guitare, comme si j'étais passé d'un 38 tonnes à une berline et indéniablement des progrès beaucoup plus rapides sont arrivés
Depuis la guitare a été remisée et en cherchant à reproduire "en miniature" ce que je faisais avant, je pense objectivement avoir dépassé largement le niveau que j'avais à la guitare.
Parallèlement je cherche le même son, je veux à tout prix mettre 20 tonnes de cargaison dans ma berline. Sachant que cela est évidemment impossible, je pense arriver à une illusion qui fonctionne, un ersatz qui convient parfaitement à un guitariste refoulé. Incontestablement et définitivement, je n'ai pas le "profil ukulélé" (je n'ai pas attendu d'en pratiquer pour porter des chemises à fleur, cultiver des frangipaniers, adorer l'odeur du monoï et la silhouette gracieuse des cocotiers ...).
Tout ça pour dire qu'en fait la révélation dont tu parles Philippe, était surtout pragmatique... J'hésite parfois à revenir sur mon 38 tonnes, je crains trop la dispersion et de n'arriver à rien en courant plusieurs lièvres à la fois, et après avoir réfléchi, ma prochaine acquisition ne sera pas une guitare 3/4 ou parlor, mais un baryton qui restera accordé en low D!

Bon assez parlé de moi, mais la parenthèse destinée à donner des explications à ton étonnement peut aussi justifier mon avis un peu hors sujet sur ce fil:

Oui je pense qu'il y a parfois quelque chose de sectaire, y a qu'à voir les adages du type "real men strum on soprano" qui circulent... Il y a aussi certaines incitations à chanter à tout prix ou bien à "essayer la guitare" quand on veut faire des trucs qui ne sont pas dans le "registre" habituel de l'instrument.
Pire encore, il y a quelque chose de niais dans certaines approches du ukulele, comme si le pratiquant ne voulais pas grandir, muer! On s'identifie ainsi dans un registre limité, avec quelques accords aigus sur des chansons à texte (quasi-obligées!)...  C'est bien dommage.
Il y a aussi des cadors qui ont parfois un égo bien gonflé, chantent bien , sont bien joli(e)s, percent dans le spectacle, mais selon mes goûts musicaux, ce qu'ils font, c'est du théâtre avec quelques ukulélés pour le décor...
Il y a cependant ceux qui tirent l'instrument vers le haut et font des choses incroyables avec, les "sultans of uke"...
Je me demande parfois si tout cela n'est pas un courant franco-français, les anglo-saxons font des trucs beaucoup plus cools et variés je trouve...
Et il y a tous ceux pour qui le ukulélé reste une formidable opportunité de découvrir la musique et de se faire plaisir, là je dis amen!
avatar
Fred2

Messages : 516
Date d'inscription : 21/01/2015
Age : 47
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Mar 2 Aoû - 10:53

Fred2 a écrit:Je me demande parfois si tout cela n'est pas un courant franco-français, les anglo-saxons font des trucs beaucoup plus cools et variés je trouve...
Je le pense aussi il n'y a qu'à regarder les songbook anglo-saxon où tous les styles sont représentés
Fred2 a écrit:Et il y a tous ceux pour qui le ukulélé reste une formidable opportunité de découvrir la musique et de se faire plaisir, là je dis amen!
c'est ce côté là qui prime effectivement cheers
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par LP le Mar 2 Aoû - 11:12

je dis amen aussi et c'est pas souvent.
certainement l'une des meilleures entrées dans la pratique musicale cet instrument.

je comprends tout à fait ton approche personnelle du truc, Fred, et je pense que pour beaucoup en fait l'ukulélé est leur guitare ; toi tu recherches le feeling guitare avec un instrument dont tu préfères la pratique (parce qu'il te semble plus facile mais sans doute pas seulement) ; The K explore un peu des territoires de création musicale similaires avec son utilisation de l'ukulélé électrique, et dans l'esprit ça m'intéresse largement plus que les éternelles tourneries.

quand y a du plaisir, ça parait forcément stérile voire désobligeant ces réflexions ; si je reprends mon parcours, je découvre la pratique musicale y a trois ans avec l'ukulélé ; mon ressenti actuel, c'est que je ne veux pas me limiter à cet unique instrument, géniale porte d'entrée, génial bout du chemin aussi, quand on retourne aux os et à l'essentiel (c'est en ce sens que je comprends la "conversion" de musiciens habitués à des instruments plus riches "orchestralement", genre guitare ou piano) ; je n'étais qu'un très modeste joueur d'ukulélé mais j'avais un peu le sentiment de tourner en rond ; alors j'aurais pu chercher à améliorer ma pratique, ma technique, mais la motivation m'a conduit ailleurs.
et quand tu prends un peu de distance, forcément tu vois les choses un peu autrement.
vu comme je rame aujourd'hui à la guitare, vu ce que ça demande de travail quotidien, limite fastidieux, je mesure aussi les incroyables atouts de l'ukulélé, pour trousser une chanson rapido, chez soi et qu'en plus ça sonne simple et bien (pour peu qu'il y ait un peu de talent) ; mais au final je suis assez d'accord et c'est ce que je dis depuis longtemps d'ailleurs : ça a davantage à voir avec le spectacle, montrer quelque chose qui en plus sera immédiatement "sympa". c'était chouette à faire, ça correspond à certaines natures. mais bon, aujourd'hui, envies d'autres choses.
à mon avis, si tu revenais à la guitare, électrique, diapason court genre Les Paul, tu mesurerais comment la pratique de l'ukulélé a pu simplifer l'abord de ton ancien instrument.
avatar
LP

Messages : 3684
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 43
Localisation : Capitale des Ruines...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Mar 2 Aoû - 16:11

moi j'ai un parcours à la fois similaire et tout de même différent : à la base , c'est le chant qui m’amène à la musique, ensuite la guitare acoustique d'abord puis aujourd'hui ( après avoir le sentiment de tourner en rond) plus électrique, le uke , je suis tombé dessus par hasard, et je le considère comme un attrait spectaculaire facile à mettre en action mais qui reste d'une utilisation sporadique compte tenu de ses limites et des miennes par la même occasion.

Mais c'est évident qu'il y a des similarités ténues entre la guitare et le uke, que ce soit en terme de son , de jeu et d'apprentissage. Et que c'est de la connerie pure et simple de vouloir les séparer ou les cloisonner dans deux univers qui s'opposent. De nombreux ukulélistes sont souvent aussi guitaristes.
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Gollum le Mar 2 Aoû - 18:28

Je suis à 100% d'accord sur ce qu'a dit Fred. J'ajouterai avoir passé une bonne soirée sur skype à discuter avec Dominique Rivière un musicien pro qui joue aussi bien de l'accordéon, de la guitare, du bouzouki et ukulélé. Il est adepte de...la musique, il place le uke comme un instrument comme les autres et il a eu cette phrase, "le ukulélé est un instrument formidable, illimité par ses possibilités harmoniques compte tenu justement de son côté épuré". Je ne suis pas d'accord avec mon ami Full sur le fait que la guitare a plus de possibilités harmoniques. Un accord c'est 3 ou 4 notes différentes, le reste n'est que dissonance. Le fait que la guitare offre plus de possibilités musicales est simplement un leurre. je vais même ajouter plus il y a de cordes moins on a tendance à bouger la main gauche. Dans le même exemple le violoncelle a 4 cordes et la viole de gambe en a 7 ou plus. Le violoncelle n'est certainement pas une sous viole de gambe.

Donc tout ça pour dire, le ukulélé si c'est juste pour chanter en groupe et strumer et ne faire que cela en comité "sectaire" oui on est proche de la secte, car cela rassemble des personnes qui utilisent le uke comme un moyen de cohésion "asocial" rejetant tout épanouissement musicale réduisant à une braillerie infantile un regroupement d'animaux en soif de breuvage alcoolisé.

Si on considère le uke comme un instrument "normale" pour reprendre ce que dirait l'autre on échappe à ce côté sectaire.
avatar
Gollum

Messages : 2411
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 49
Localisation : toujours là pour défendre mon maîmaître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Mar 2 Aoû - 20:56

Il me semblait pourtant que dans nos discussions de l'autre soir tu en avais conclus que comparer la famille de la guitare à celle des violon ou de la viole n'avait pas vraiment de sens du fait de leur utilisation ( comme tu le précises d'ailleurs aujourd'hui dans un autre topic sur les instruments et le chant ) et pareil pour le côté harmonique : c'est comme si tu compares un synthé 4 notes à un piano...

La guitare est décrite par Hector Berlioz comme "un petit orchestre" : on peut y jouer simultanément , la basse , l'accompagnement et la mélodie (http://laguitaredanstoussesetats.com/ecrits-sur-la-musique/) .
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par LP le Mar 2 Aoû - 21:18

fullbazar a écrit:moi j'ai un parcours à la fois similaire et tout de même différent : à la base , c'est le chant qui m’amène à la musique, ensuite la guitare acoustique d'abord puis aujourd'hui ( après avoir le sentiment de tourner en rond) plus électrique, le uke , je suis tombé dessus par hasard, et je le considère comme un attrait spectaculaire facile à mettre en action mais qui reste d'une utilisation sporadique compte tenu de ses limites 

elles sont surtout sonores pour moi.
c'est pas les 4 cordes, c'est pas le registre ; c'est le son - quand il n'est qu'acoustique.
ça limite le paysage sonore ; c'est aussi pour ça que la guitare classique me touche et m'intéresse moins.
quand tu joues un truc oldie, jazzy, voire classique ou baroque, ou de la variète, le son (quand il n'est pas trop trafiqué) est le même ; le territoire trouve des limites.
alors bien sûr si tu appliques comme Fred les recettes de la guitare à l'ukulélé, tout devient différent ; joue de la guitare électrique sans aucun effet, selon l'ampli, ton imaginaire va résonner d'une certaine façon, ajoute du chorus, un autre territoire apparait, pareil avec le delay, la reverb, etc. ; pas besoin d'être un virtuose pour explorer ces paysages sonores, qui élargissent le champ d'action et de création.
avatar
LP

Messages : 3684
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 43
Localisation : Capitale des Ruines...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Gollum le Mer 3 Aoû - 9:27

LP a écrit:
fullbazar a écrit:moi j'ai un parcours à la fois similaire et tout de même différent : à la base , c'est le chant qui m’amène à la musique, ensuite la guitare acoustique d'abord puis aujourd'hui ( après avoir le sentiment de tourner en rond) plus électrique, le uke , je suis tombé dessus par hasard, et je le considère comme un attrait spectaculaire facile à mettre en action mais qui reste d'une utilisation sporadique compte tenu de ses limites 

elles sont surtout sonores pour moi.
c'est pas les 4 cordes, c'est pas le registre ; c'est le son - quand il n'est qu'acoustique.
ça limite le paysage sonore ; c'est aussi pour ça que la guitare classique me touche et m'intéresse moins.
quand tu joues un truc oldie, jazzy, voire classique ou baroque, ou de la variète, le son (quand il n'est pas trop trafiqué) est le même ; le territoire trouve des limites.
alors bien sûr si tu appliques comme Fred les recettes de la guitare à l'ukulélé, tout devient différent ; joue de la guitare électrique sans aucun effet, selon l'ampli, ton imaginaire va résonner d'une certaine façon, ajoute du chorus, un autre territoire apparait, pareil avec le delay, la reverb, etc. ; pas besoin d'être un virtuose pour explorer ces paysages sonores, qui élargissent le champ d'action et de création.


En fait pour être franc, je suis un peu beaucoup pas trop d'accord avec toi sur le coup , et pas trop d'accord avec Full. Pas trop d'accord avec Full quand il parle de basse à la guitare, c'est pour moi du registre medium et même en bas, pour qu'une basse ressorte vraiment il faut...une basse... tu n'as qu'à retirer dans un orchestre classique les contrebasses, il n'y a plus d'orchestre, dans un groupe de hard rock, la basse il n'y a plus d'assise. Si on veut d'ailleurs trouver un vrai instrument avec basse en plus d'un registre soprano, il y a la harpe ukulélé (qui existe aussi en guitare encore plus laid)), un truc que je trouve très moche mais un magnifique instrument dans sa conception.

En ce qui concerne ta description Perdreau, absolument pas d'accord. Un uke, une guitare, c'est surtout ce que tu en fais. Tu peux jouer en acoustique avec une gratte, un uke, c'est l'arrangement qui prime. Il faut entrer dans l'univers, l'ambiance du son pour apprécier la ligne mélodique et son harmonisation. Désolé mais là je pense que Val serait peut-être d'accord avec moi, tu peux très bien jouer une suite de JS Bach au ukulélé ou à la guitare, ceux qui aiment Bach apprécieront (si c'est bien joué). Je pense en fait Philippe que tu as fait une overdose de uke et que tu te tournes vers la guitare. C'est une bonne chose d'ailleurs. Mais si tu avais fait que de la guitare avant peut-être ce serait l’inverse. Quand au fait que le uke n'ai pas assez de basse, il y a des accordages en low G
avatar
Gollum

Messages : 2411
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 49
Localisation : toujours là pour défendre mon maîmaître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par LP le Mer 3 Aoû - 14:50

non, tu ne fais sonner pas un uke comme une guitare électrique ; pour ça, il te faut une guitare électrique, l'ampli, quelques effets, et puis tu t'aperçois vite qu'il manque une batterie, une basse... alors que l'ukulélé tel que je l'aime et le pratiquais est autosuffisant, mais limité, même si ses limites offrent déjà un territoire immense.
la guitare n'est pas moins limitée en fait, et certains instruments c'est encore pire.
des fois, t'en as juste assez de regarder toujours les mêmes paysages.
avatar
LP

Messages : 3684
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 43
Localisation : Capitale des Ruines...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Mer 3 Aoû - 16:27

On arrive toujours au limite de tout (sauf de la connerie humaine peut-être ??), de ce que peux faire un instrument et de que l'on peut faire avec cet instrument et se dire que si un seul instrument nous suffisait réellement à lui même pour tout faire il n'y aurait pas plus d'orchestre que d'autres instruments ... La musique c'est un sport d'équipe
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Mer 3 Aoû - 16:28

LP a écrit:des fois, t'en as juste assez de regarder toujours les mêmes paysages.
je plussoie bounce
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Gollum le Mar 9 Aoû - 7:43

En fait au final on est tous un peu d'accord.  Désolé j'ai un peu écarté le sujet. Pour y revenir, je pense que le phénomène de mode décrit par Full joue aussi dans ce sectarisme existant autour de certains au uke. Comment, peut-être que la simplicité apparente pour strumer est devenu un eldorado pour apprentis musiciens sur le tard, pensant que les musiciens sont plutôt pédants et plutôt que de s'ouvrir à eux préfèrent se retrouver en club fermé. Un peu comme ces groupes intermondialistes qui pètent des mac do.
avatar
Gollum

Messages : 2411
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 49
Localisation : toujours là pour défendre mon maîmaître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par fullbazar le Mar 9 Aoû - 22:29

Deux exemples qui sont à l'opposé l'un de l'autre :

Le premier avec sont aspect concentrationnaire où seul le ukulélé est représenté; celle d'un club de uke jouant en grand groupe le m^me morceau ( le genre de truc que l'on trouvera plus rarement avec un autre instrument )



L'autre , c'est une multi-instrumentiste d'un très bon niveau à la guitare, au Ukulélé, à la harpe celtique et au banjo. Elle à déjà pas mal de vidéo couvrant plusieurs styles de musique . Là elle est en concert avec un uke et une guitare sur lesquelles elle alterne au cours du set . Et elle est depuis peu accompagné d'un contrebassiste et d'un percussionniste.

(vidéo pour le moment seulement disponible sur Facebook, Mia est en train de la charger sur Youtube)
avatar
fullbazar

Messages : 4036
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 55
Localisation : Lorraine Centre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Fred2 le Jeu 11 Aoû - 0:02

fullbazar a écrit:Deux exemples qui sont à l'opposé l'un de l'autre :

Le premier avec sont aspect concentrationnaire où seul le ukulélé est représenté; celle d'un club de uke jouant en grand groupe le m^me morceau ( le genre de truc que l'on trouvera plus rarement avec un autre instrument )
L'autre , c'est une multi-instrumentiste d'un très bon niveau à la guitare, au Ukulélé, à la harpe celtique et au banjo. Elle à déjà pas mal de vidéo couvrant plusieurs styles de musique . Là elle est en concert avec un uke et une guitare sur lesquelles elle alterne au cours du set . Et elle est depuis peu accompagné d'un contrebassiste et d'un percussionniste.

(vidéo pour le moment seulement disponible sur Facebook, Mia est en train de la charger sur Youtube)

Ce genre de réunion, franchement... On dirait une exposition de métronomes humains... Je m'étais déjà plusieurs fois fait la réflexion en voyant certaines vidéos de ce genre, un va et vient incessant de dizaines de mains droites, pilon monotone sur quelques accords dont on a du mal à percevoir les enchainements à cause d'une invasion de voix... On est pas obligé de s'imposer cela à soi-même, mais il faut accepter cela comme une opportunité initiatique (ok), une façon de pratiquer avec peu d'efforts (un peu d'ambition!), ou bien encore un remède contre la solitude façon ukulele-dating (pourquoi pas).
Ce qui me gêne, c'est que ce genre de partouze ukulélesque colle à l'instrument, ça donne une image réductrice, c'est un peu comme vouloir admirer un animal captif : on ne verra jamais la course gracieuse d'un loup avec une meute surpeuplée enfermée dans un enclos de 500m2...
Sinon, j'ai tendance à rejoindre le plaidoyer en défense de Georges, au sujet de réelles capacités et de la suffisance du uke, du moins dans certains styles du registre traditionnel, "roots"... De plus, j'en vois parmi nous qui chantent et qui subliment des standards même médiocres en s'accompagnant avec cet instrument, il est vrai que certains éprouvent le besoin d'avoir plus d'envergure pour aller plus loin. Ils prennent plus grand... Quand on n'est pas sectaire, comment ne pas s'en réjouir ?
avatar
Fred2

Messages : 516
Date d'inscription : 21/01/2015
Age : 47
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Effets sectaires de l'ukulélé...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum